Réflexions sur les Kata

   Ce court texte n'a pas la prétention d'expliquer comment exécuter les kata, mais constitue simplement une réflexion sur certains points fondamentaux.

   Il est d'usage de dire que l'essence du Karaté, c'est d'abord la pratique des kata. Ils n'ont, pour la plupart d'entre eux, subi que des modifications mineures.

   Les kata ne doivent pas être considérés comme une forme rigide malgré les postures et les enchaînements parfaitement codifiés.

   Au contraire, sous cette forme apparemment figée, ils sont porteurs d'une véritable dynamique.

   Et c'est cela qu'il est important de saisir. Le travail des kata ne doit pas porter uniquement sur la forme (recherche de l'esthétique), mais surtout sur le fond (recherche de la signification profonde).

   Dans un premier temps, il est tout à fait normal de se concentrer sur les mouvements et leur enchaînement et de ne penser qu'à les exécuter correctement, techniquement s'entend.

   C'est uniquement lorsque cette maîtrise est atteinte qu'il est possible de commencer à rechercher la signification profonde du kata.

   Le kata est un combat réel mais certes sans adversaire réel identifié (autre que soi-même).

   Les enchaînements doivent être fluides mais il est nécessaire de sentir qu'à chaque défense que l'on exécute correspond une attaque et qu'à chaque instant notre vie est en jeu.

   Il faut pouvoir se déplacer rapidement quand cela est nécessaire et effectuer des mouvements lents lors de certains passages.

   Le kata n'est pas qu'un enchaînement de techniques; il est autre chose qu'il nous faut chercher pour en comprendre le sens véritable.

   Il n'est pas nécessaire de s'obliger à penser aux attaques des adversaires potentiels : cela doit pouvoir venir tout seul, d'une façon naturelle, avec la pratique et la concentration.

   Le rôle de la répétition, à des vitesses différentes, est fondamental dans l'apprentissage des kata.

   Cette concentration doit être d'ailleurs maintenue pendant tout l'entraînement depuis le salut pour le début de la gymnastique jusqu'au salut final.

   Pendant l'exécution du kata, il est nécessaire de conserver le même état de concentration. Il ne faut pourtant pas que la concentration fasse oublier la communication avec les partenaires avec lesquels nous exécutons le kata. Notre rythme doit être celui de l'ensemble du groupe.

   On constate parfois chez certains pratiquants une frénésie d'apprendre le plus possible de kata. Autrefois, les anciens apprenaient un seul kata en 3 ans. Maître FUNAKOSHI disait qu'il avait travaillé 10 ans les 3 Tekki pour les apprendre réellement.

   Alors, ne soyons pas pressés et travaillons sérieusement "Nous devons comprendre la signification de chaque technique, de chaque mouvement mais saisir également le kata comme un ensemble"(S. EGAMI).


Pierre-Jean Boyer   

Contact | Plan du site | Politique vie privée

© 2004-2012 Mushinkai - 無心会 (Tous droits réservés)