UCHI-WAZA

   Cette famille regroupe les attaques indirectes réalisées à l'aide des membres supérieurs.



Uraken-uchi

(Coup du revers du poing)


   Verticalement de haut en bas


   Le poing passe près de la joue opposée, puis s'élève le plus haut possible au-dessus de la tête pour venir frapper du dos vers l'avant et vers le bas (Les phalanges sont donc tournées vers soi). Le bras reste plié à environ 90°.


   Application : votre adversaire saisit votre pied lors d'une attaque en mae-geri ; ramenez le pied à vous pour se rapprocher de l'adversaire, prévenir une contre-attaque en gyaku-zuki par osae-uke du poing opposé et contre-attaquez en jodan uraken avec l'autre poing.


   Horizontalement de l'intérieur vers l'extérieur


   Amenez le poing à l'oreille opposée, dos tourné vers l'oreille puis dépliez l'avant- bras avec une rotation du poignet, le dos de ce dernier venant généralement frapper la tempe de l'adversaire.

   Si le coup n'est pas porté au niveau jodan, le poing peut-être "armé" en tate-zuki sur le poing faisant hikite (On se trouve alors généralement de profil par rapport à l'adversaire.


   Application : sur attaque chudan oï-zuki réalisez une esquisse tout en armant le poing et venez placer uraken à la tempe de l'adversaire pendant son attaque. Cette application nécessite rapidité d'exécution et anticipation pour être parfaitement réussie.



Haïto-uchi

(Coup du sabre du pouce)


   De l'intérieur vers l'extérieur


   Le mouvement est exactement le même que pour uraken de l'intérieur vers l'extérieur mais on frappe avec le tranchant interne de la main, paume vers le haut (Penser à rentrer le pouce au niveau de la paume).


   Même application que pour uraken


   De l'extérieur vers l'intérieur


   Laissez tomber la main le plus naturellement possible puis décrire un mouvement arrondi pour venir frapper, paume vers le bas, la tête de l'adversaire.


   Application : peut s'utiliser en enchaînement après le blocage d'un premier haïto-uchi par l'adversaire.



Tetsui-uchi

(Coup du marteau de fer)


   Le coup est porté par l'imminence hypothénor (Partie charnue du poing).


   Verticalement de haut en bas


   Le départ est identique à uraken de haut en bas mais à l'impact le "marteau de fer" est tourné vers le bas. Le bras est tendu.


   Application : en zen-kutsu sur saisie de votre poing, tirez ce dernier vers le bas tout en ramenant la jambe avant pour venir en teizi-dachi. La rotation du poignet facilite le dégagement de la saisie. L'adversaire est alors déséquilibré. On contre-attaque en tetsuï-uchi sur la tête de l'adversaire en continuant le mouvement.


   De l'intérieur vers l'extérieur


   Le poing part, paume contre la clavicule opposée, puis l'avant-bras se déplie pour venir frapper l'adversaire de profil.


   Application : lorsqu'on vous saisit la main, pivotez dans votre dos tout en tournant le poing pour permettre ce pivot. Lorsque vous arrivez en kiba-dachi, tirez d'un coup sec de la main saisie pour la dégager et simultanément frappez en tetsuï-uchi de l'autre.



Shuto-uchi

(Coup du sabre de la main)


   Verticalement de haut en bas


   Monter la main au-dessus de l'épaule jusqu'à ce que le bras soit quasiment tendu puis abattre le sabre de la main vers le bas.


   Application : sur attaque chudan oï-zuki, saisissez la main de l'adversaire tout en avançant en zen-kutsu de la jambe opposée. Profiter de la surprise voire du déséquilibre de l'adversaire pour exécuter shuto-uchi vers le cou ou vers la nuque de l'adversaire.


   Horizontalement de l'intérieur vers l'extérieur


   Amenez la main face à l'oreille opposée (Paume face à l'oreille. Tendez simultanément l'autre main par-dessous, paume vers le sol. Ramenez la main tendue, sabre contre le plexus et frappez avec le sabre de l'autre main en gardant le coude plié à environ 90°.


   Application : celle-ci est à peu près identique à la précédente mais on reste en kokutsu-dachi et on exécute shuto-uchi vers la carotide de l'adversaire.


   Horizontalement de l'extérieur vers l'intérieur


   Amenez le dos de la main qui frappe au niveau du front puis décrivez un arc de cercle avec la main pour venir frapper, par exemple, à la gorge de l'adversaire, paume vers le haut.


   Application : sur attaque jodan oï-zuki droit de l'adversaire, déviez le poing avec votre poignet droit, accompagnez le poing adverse jusqu'au-dessus de la tête tout en passant kokutsu-dachi. Saisissez le bras de l'adversaire à l'aide de la main gauche.
Tout en passant en zen-kutsu-dachi, déséquilibrez l'adversaire en tirant son bras vers le bas et contre-attaquez en shuto-uchi à la gorge avec la main droite.



Empi-uchi

(Coup du coude)


   Mae-empi-uchi (Devant)


   On frappe en arc de cercle vers le plexus ou le visage de l'adversaire avec le coude.


   Application : en corps à corps lorsqu'on a une possibilité de saisir une partie de l'adversaire, par exemple la tête à l'aide d'une main, amenez cette dernière en direction du coude qui frappe.


   Tate-empi-uchi (Vertical)


   Même idée que précédemment mais le mouvement se déroule dans un plan vertical, le coude est plié au maximum.


   Même application que pour mae-empi-uchi


   Ushiro-empi-uchi (Arrière)


   C'est le mouvement inverse de choku-uchi (Retour à la position hikite) avec l'idée de frapper vers l'arrière.


   Application : permet de se dégager d'un adversaire qui vous ceinture par l'arrière.

    

   Otoshi-empi-uchi (Vers le bas)


   Levez le poing à la verticale, phalanges vers le haut. Frappez en ramenant le coude vers le bas et en maintenant l'avant-bras vertical. Tournez les phalanges vers votre visage en fin de mouvement.


   Application : lorsque l'adversaire a été fortement déséquilibré et présente son dos, frappez en visant la colonne vertébrale.



Koken-uchi

(Coup du dos du poignet)


   Verticalement de bas en haut


   La main part d'une position basse et remonte violemment. Réunissez toutes les pointes des doigts et pliez le poignet au maximum.


   Application : on peut utiliser koken-uchi en contre-attaque au menton après une défense en teisho-uke vers le bas.


   Horizontalement de l'intérieur vers l'extérieur


   Le poing part de la hanche opposée et vient frapper le plus directement possible les côtes ou le plexus de l'adversaire.


      Application : même idée que précédemment, contre-attaque après teisho-uke horizontal.



Gérald LEFEBVRE   



   Gérald LEFEBVRE nous propose sa description des techniques Shotokaï telle qu'il l'a présentée pendant la préparation du B.E.E.S. Celle-ci n'engage que son auteur.

Contact | Plan du site | Politique vie privée

© 2004-2012 Mushinkai - 無心会 (Tous droits réservés)