KERI-WAZA

   Cette famille regroupe les techniques des membres inférieurs.



Mae-geri

(Coup de pied avant )


   kekomi (Pénétrant)


    Montez le genou du pied qui frappe le plus haut possible (si possible collé à la poitrine) en pliant le genou au maximum. Durant cette phase, pliez la cheville et "ramenez" les orteils vers le visage.
    Dépliez ensuite la jambe jusqu'à ce qu'elle soit complètement tendue. Tendez aussi la cheville, mais gardez les orteils pliés vers vous. On frappe ainsi avec le bol du pied.
    Comme pour oï-zuki, le corps participe de tout son poids au coup délivré : le pied retombe loin devant.


   Application : sur saisie de la main, avancez le pied contraire devant le pied du côté saisi et frappez en mae-geri en même temps que l'on tire la main (et donc l'adversaire) à soi.


   keage (Fouetté)


   La technique est relativement semblable à la précédente mais le coup de pied est donné le plus haut possible, sans plus d'intention de transpercer l'adversaire.


   Application : ce coup de pied peut être réalisé comme une défense en déviant une attaque du type jodan oï-zuki ce qui laisse les deux mains libres pour la contre attaque. (voir application yama-tsuki)



Yoko-geri

(Coup de pied de côté)


    Montez le genou le plus près possible de la poitrine tout en se plaçant de profil face à l'adversaire. Pliez le genou au maximum.
    Dépliez ensuite la jambe en gardant le genou le plus haut possible. On frappe avec le tranchant du pied.
    Veillez à maintenir les orteils tournés vers vous. Ceux-ci doivent être légèrement plus bas que le talon au moment de la frappe.


   Application : sur chudan oï-zuki, faites une esquive par l'extérieur tout en défendant en chudan shuto-uke en kokutsu-dachi. Enchaînez par yoko-geri du pied avant sur le dos ou le flanc de l'adversaire.



Mawashi-geri

(Coup de pied circulaire)


   Levez la cuisse et la jambe dans un plan horizontal en pliant le genou au maximum. Levez le pied légèrement plus haut que le genou, ce dernier pointant vers l'adversaire.
   Frappez de façon circulaire en dépliant la jambe. Frappez avec le bol du pied. A l'impact, gardez les orteils légèrement plus bas que le talon.


   Application : sur attaque chudan oï-tsuki, esquivez à l'extérieur et contre attaquez par mawashi-geri à l'abdomen.



Ushiro-geri

(Coup de pied arrière)


   Pivotez vers l'extérieur de façon à vous retrouvez de dos par rapport à l'adversaire simultanément.
   Collez la cuisse à la poitrine et penchez le buste de façon à ce que, la tête entre les jambes, vous puissiez voir votre adversaire. Détendez la jambe et frappez avec le talon. Tombez en pivotant loin dans le sens de la frappe pour se retrouver face à l'adversaire.
   Le pivot initial n'est évidemment pas nécessaire si vous vous trouvez déjà de dos par rapport à l'adversaire.


   Application : saisie aux deux mains par deux adversaires placés sur chacun de vos côtés, pivotez de 45° et placez un mae-geri sur le premier adversaire. Vous vous trouvez alors de dos par rapport au deuxième et enchaînez par ushiro-geri direct.



Fumikomi

(Ecraser le pied)


   En partant de la position de kiba-dachi, placez un pied devant l'autre, soulevez le pied arrière légèrement plus haut que la tête au plus près possible de cette dernière. La plante du pied qui va frapper se situe dans un plan perpendiculaire au buste. Le pied frappe en direction du sol, c'est-à-dire soit vers le pied soit vers le genou de l'adversaire.


   Application : sur attaque chudan oï-zuki, parez à l'extérieur par chudan shuto-uke et enchaînez par fumikomi sur le genou adverse.



Mikazuki-geri ou Aori-geri

(Coup de pied en croissant)


    C'est un coup porté avec la plante du pied. Le pied décrit une trajectoire circulaire plus directe que dans mawashi-geri.


   Application : en kiba-dachi de profil par rapport à l'adversaire, parez en mikazuki-geri sur attaque chudan oï-zuki et placez empi-uchi en contre attaque.



Hitsui-geri

(Coup de genou)


   En partant de zen-kutsu, levez le genou arrière vers le haut en le pliant au maximum.


   Application : lors d'un combat rapproché si l'on arrive à saisir la tête de l'adversaire par les cheveux ou les oreilles, ramenez fortement la tête de l'adversaire vers votre genou qui exécute hitsui-geri.



Gérald LEFEBVRE   



   Gérald LEFEBVRE nous propose sa description des techniques Shotokaï telle qu'il l'a présentée pendant la préparation du B.E.E.S. Celle-ci n'engage que son auteur.

Contact | Plan du site | Politique vie privée

© 2004-2012 Mushinkai - 無心会 (Tous droits réservés)